Accueil > Oasis de Paix > Projets éducatifs > L’Ecole pour la Paix

L’Ecole pour la Paix

عربي | Deutsch | English | français | עברית | magyar | italiano

Un rôle essentiel dans le travail éducatif de NSH/WAS appartient à l’Ecole pour la Paix. Celle-ci organise des programmes variés de rencontres entre Juifs et Palestiniens visant à promouvoir la connaissance, la compréhension et le dialogue entre les deux peuples.


Depuis ses débuts en 1979, plus de 30 000 jeunes ont pris part à ses rencontres, ainsi que plus de 3 000 adultes dont un bon nombre engagé depuis lors dans d’autres organisations oeuvrant pour la paix.

L’équipe de direction comprend un nombre égal de « modérateurs » permanents Juifs et Palestiniens et fait appel à de nombreux intervenants indépendants. Tous ont une formation universitaire en sciences sociales et humaines et une formation spéciale dans la conduite des groupes en conflit ; la plupart des permanents sont membres de NSH/WAS et s’appuient sur cette expérience dans leur travail. Toute rencontre est menée par deux modérateurs, l’un Juif, l’autre Palestinien.

Au long de ses années d’activité et, simultanément, de recherche intensive, l’Ecole pour la Paix a mis au point ses méthodes propres, qui mettent l’accent sur la complexité des racines du conflit et apprennent à chacun à discerner son rôle dans celui-ci (relations de pouvoir, stéréotypes, malentendus). Elle est notoirement reconnue maintenant, en Israël et au-delà, pour son sérieux et sa qualification, et souvent sollicitée par des organismes concernés par le problème des relations entre Juifs et Palestiniens.

Ses programmes de base sont les suivants :
- rencontres et ateliers pour jeunes Juifs et Palestiniens ;
- rencontres, séminaires et formations continues pour adultes : enseignants, éducateurs, formateurs, travailleurs sociaux , etc. ;
- cours de formation de modérateurs ;
- cours annuel dans quatre universités (section Psychologie et Sciences Sociales) sur les groupes en conflit ;
- séminaires d’été pour étrangers.

D’année en année, l’éventail s’est élargi :
- nouveaux publics ciblés : juristes, journalistes, universitaires, historiens, femmes de classes défavorisées ;
- développement de programmes communs depuis 1996 avec plusieurs organisations palestiniennes : Centre Palestinien pour la Paix et la Démocratie, Mouvement Palestinien pour la Paix ;
- séminaires à l’étranger depuis 1995 (Allemagne, Italie, Irlande du Nord, U.S.A.) ;
- ateliers-rencontres avec des éducateurs ou militants pour la paix de zones en conflit (Irlande du Nord, Chypre, ex-Yougoslavie).

Depuis le début de la seconde Intifada, les rencontres de jeunes binationales se sont raréfiées, car trop difficiles à organiser ; mais les cours en Université et les activités pour adultes se poursuivent, ainsi que les relations avec les mouvements palestiniens pour la paix.

print mail.gif, 1 kB

Portfolio

facebook
mail.gif, 1 kB

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Creative Commons License
All original content licensed under a Creative Commons Attribution 2.5 Israel License.