Accueil > Oasis de Paix > Amis de Nevé Shalom / Wahat as-Salam > Les Amis de Nevé Shalom / Wahat As-Salam en France > Nouvelles > Lettre d’Information No. 9

Lettre d’Information No. 9

vendredi 3 décembre 2004

1 – NOUVELLES DU VILLAGE

Deux des membres de l’Association Française des Amis de NSWAS se sont rendus en Israël fin octobre, et naturellement ils ont eu des contacts dans le village et des informations que nous présentons ci-dessous :
- Anne Le Meignen est en train de préparer une nouvelle Lettre de la Colline pour le début de l’année 2005. Nous lui avons exprimé tout l’intérêt et l’attente de chacun d’avoir cette information vivante et unique de l’intérieur du village de la part de celle qui a participé à la fondation du village et a rédigé jusqu’à ce jour 26 numéros …… nous attendons le 27ème avec impatience,
- les travaux du Centre Spirituel qui ont été ralentis pour des problèmes de logistique se poursuivent ; ce sont les sols intérieurs qui sont en cours actuellement. La fin du projet est prévue pour 2005 ;
- le chantier de construction de la nouvelle école primaire se développe et il doit être terminé pour la prochaine rentrée scolaire. Le nouveau bâtiment accueillera également le jardin d’enfants dont les locaux sont destinés à la junior high school qui quittera les préfabriqués actuels ;
- pour des raisons économiques, les crédits gouvernementaux aux écoles sont en diminution générale dans tout Israël, et cette tendance est plus marquée pour des établissements qui ne sont pas totalement dans la « ligne »…. comme NSWAS. De plus le retour éventuel de colons de Gaza risque de modifier l’orientation des budgets ;
- le village a été très touché par la nomination, sans consultation, par le ministère de l’éducation d’une nouvelle directrice de l’école primaire ne parlant pas arabe et a vécu cela comme une atteinte à son indépendance et aux idées fondatrices. Une étude est faite pour changer de statut et passer d’école officielle reconnue à celui d’école non officielle reconnue. Ce changement permettrait à l’école de choisir son directeur ; mais il faut s’assurer que l’Etat prendrait en charge et sur la même base les salaires actuels des professeurs ;
- le processus de réflexion et de concertation sur la recherche et l’actualisation du consensus social et idéologique du village est sur le point de commencer. L’importance de l’objectif pour la communauté, qui se compose d’environ 100 adultes et 120 enfants, et la nécessité que la participation soit la plus large possible, ont conduit le village à demander l’intervention de professionnels dans ce domaine d’action pour diriger et animer le projet. Notre association a donné son accord pour participer à une partie du soutien financier nécessaire.

2 – LA JUNIOR HIGH SCHOOL (JHS)

La deuxième rentrée scolaire s’est effectuée dans la fête, avec 25 élèves en 6ème (plus que l’an dernier) et 16 en 5ème. Sur le total 15 sont issus de l’Ecole Primaire de NSWAS, et 26 viennent de l’extérieur.
En majorité ces élèves sont palestiniens d’Israël, car le système éducatif israélien leur offre beaucoup moins d’établissements de haut niveau qu’aux Juifs. La JHS de NSWAS veut combattre ce facteur d’inégalité tout en maintenant son objectif de faire un collège binational grâce à la qualité de son enseignement.

Depuis cette année l’enseignement comporte des matières à option (4 heures par semaine), dans le double but de permettre aux élèves d’approfondir ce qui les intéresse et d’attirer les jeunes du voisinage, auxquels ces cours sont ouverts.

Ces matières à option, abordées sous l’angle des deux cultures, sont les suivantes :
- Informatique : création de sites Internet, techniques de traitement de l’information ;
- Musique : chant, instruments, orchestre, apprentissage de la composition ;
- Art : Histoire, visite de musées, rencontres d’artistes et pratique de différents styles de danse ;
- Communication dont cinéma : analyse et réalisation de films, etc.

Ety et Anwar continuent à diriger la JHS. Parmi les professeurs, 4 sont plus particulièrement responsables chacun d’un groupe d’élèves qui sont encouragés à leur demander avis et soutien.

3 – RENCONTRE D’UN PARRAIN ET DE SON FILLEUL

Une visite à NSWAS est encore plus fructueuse lorsqu’on a l’occasion de rencontrer la famille du filleul que l’on parraine et de partager le repas d’Iftar (fin de jeûne du Ramadan). Ali, mon filleul de 9 ans, et sa famille m’ont donc reçue dans leur nouvelle maison du village où ils viennent d’emménager il y a un mois. Autour du repas et des prières, l’accueil de cette famille musulmane qui a décidé de vivre à NSWAS a été très chaleureux , et se sont joints à nous l’ancienne institutrice chrétienne d’Ali et son mari qui habitent également NSWAS. Un peu plus tard, nous sommes allés chez Evi et Eyas, et cette soirée s’est terminée par de nombreux échanges et des débats animés avec des personnes….. tellement actives et passionnées. Les liens que nous avons noués avec la famille d’Ali sont touchants et peut-être nous rendront-ils visite bientôt.

4 – SITUATION FINANCIERE DU VILLAGE

Une ancienne dette importante à payer pour le transport des élèves (problème en partie réglé pour l’avenir par l’achat d’autobus), de nombreux investissements qui limitent la part des dons disponible pour frais de fonctionnement, et quelques dépassements sont à l’origine d’une situation financière très mauvaise. Le comité financier, que le secrétaire général du village a créé en septembre, a fait apparaître la nécessité de mettre en place un véritable plan de sauvegarde à court terme et de dégager pour l’avenir des priorités. La situation est très préoccupante, et dés novembre des mesures de non-paiement de salaires ont été prises parmi les professeurs et les employés de l’administration.

Le plan à court terme se donne pour objectifs de
- supprimer les déficits du système éducatif,
- couvrir les salaires non payés et les dépenses de transport des élèves,
- lancer le processus concerté de réflexion du village,
- continuer l’action de l’Ecole pour la Paix
- terminer le nouveau bâtiment de l’école primaire
Le plan à moyen terme sera défini avec attention après cette première phase.

Dans ce contexte, toutes les associations des amis du village sont très sollicitées. Nous même venons d’envoyer 10.000 Euros pour couvrir pour partie la dette de transport.
En cette fin d’année, nous espérons que les apports de notre association alimentés par vos dons contribueront à aider le village à passer ce mauvais cap…. Nous vous en remercions à l’avance.

Enfin, toute l’équipe d’animation de l’Association des Amis Français de NSWAS vous présente ses vœux les plus chaleureux pour l’année 2005.

titre documents joints


  • Lettre d’Information No. 9 (PDF - 104.7 ko)

Dans la même rubrique

0 | 5

facebook

PayPal

Version à imprimer

print


Contact

mail.gif, 1 kB


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Creative Commons License
All original content licensed under a Creative Commons Attribution 2.5 Israel License.